14 février 2011

Dimmu Birgor

Au début des années 2000, Nigorlas Barker, en tant que batteur le plus rapide du black metal, apporte un souffle nouveau au célèbre groupe Dimmu Birgor.

Nigorlas Barker et le groupe Dimmu Birgor

dimmu_birgor


Posté par igorpalenschko à 05:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Iggortal

Rapidement fatigué du black metal commercial de Dimmu Birgor, Igor rejoint le groupe de black metal traditionnel Iggortal.

Iggortal

iggortal

Posté par igorpalenschko à 05:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Igor croque la pomme

Toujours dans les années 2000, après l'échec commercial du i-Gore (des petits morceaux de viscères humaines que l'on pouvait transporter partout avec soi dans ses poches, dans son sac, ou simplement à la main), Igor sort le i-Pod, le i-Phone et le i-Pad, qui connaissent le succès que l'on sait, bien que l'on n'ait jamais rendu à Igor ce qui appartient à Igor.

Posté par igorpalenschko à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Birgor King

Le 11 septembre 2001, Igor prend l'avion pour New York et meurt encore une fois. Non content d'être mort au pays de la liberté, Igor ouvre presque aussitôt sa chaine de fast food, Birgor King. Igor fait fortune en ayant l'idée de remplacer l'huile végétale des friteuses par de la graisse de porc et de cuire les hamburgers avec un lance-flamme projetant un mélange liquide composé de 30% de pétrole et 70% d'huile légère de houille. Les américains raffole de ce restaurant qui réunit la guerre et la fast food.

Le Birgor King

birgorking


Posté par igorpalenschko à 04:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ascension dans l'igoralimentaire

Poursuivant son ascension dans l'igoralimentaire, Igor lance en 2002 une chaîne boulangerie-tapisserie, la Brioche Digoré, où les baguettes sont vendues dans du papier peint que l'on peut collectionner pour décorer ensuite ses murs, un peu comme les pots de moutarde (que l'on sert, eux, comme verre, et non pour décorer les murs, NDLR).


Posté par igorpalenschko à 04:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La monstre Igor

En 2001, Igor poursuit sa carrière parallèle de squelette d'affaire, il sort la Monstre Igor, qui résiste au voyage dans le temps. C'est un succès immédiat.

 

La monstre Igor

La_Monstre_IGOR_

Posté par igorpalenschko à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Igor à la télé

Le 6 juin 2006, Igor travaille à la télé, comme présentateur du journal télévisé, de 20 heures 00 minute 00 seconde et 01 dixième de seconde à  20 heures 00 minutes 00 seconde et 07 dixièmes de seconde. Aussitôt après, Igor est renvoyé car son physique, lui dit-on, est trop différent des canons de l'époque.

Oui, Igor a été victime de discrimination envers les crânes de cerf mort, et à un point tel que les gens avaient peur de lui. C'est la période dite d'Igoraphobie. Igor ne se remettra que difficilement de cette période 
certes brève, mais douloureuse.

La période igoralyptique d'igoraphobie

Igoraphobic

 

Posté par igorpalenschko à 03:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'igornographie

En 2007, sans le sou et désespéré, Igor essaye de devenir acteur de films igornographiques.  Après un bref succès sous le pseudonyme d'Igoroco Siffredi, Igor ne connaitra hélas que des problèmes d'insertion professionnelle non protégée; vidant sa bourse plus qu'il ne la remplit, Igor finit pauvre et affaiblit, à deux doigts du burnes out.

L'affiche d'un film igornographique d'Igoroco Siffredi

igorosiffredi


Posté par igorpalenschko à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Igor refait son cinéma

Début 2010, au cours d'une brève escapade, Igor réalise le film Igorious Basterds.

Posté par igorpalenschko à 02:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La découverte d'Igor

Fin 2010, des chercheurs découvrent le crane d'Igor dans un bureau désaffecté de l'université de Genève. Grâce à une analyse poussée au carbone 14 et au microscope électronique, la vie d'Igor est reconstituée avec une fiabilité de 99,783%.

Posté par igorpalenschko à 01:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]