16 février 2011

L'Igoromantisme

Début 1800, fraichement ressuscité et lassé par l'Igorococo, les lumières et les réflexions philosophiques alambiquées, Igor lance l'Igoromantisme, un courant plus sombre, caractérisé par la réaction du sentiment contre la raison, exaltant le mystère et le fantastique, cherchant l'évasion et le ravissement dans le rêve, le morbide et le sublime, l'exotisme et le passé un courant qui synthétise enfin tout ce qu'Igor a toujours aimé.

 

Posté par igorpalenschko à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La littérature Igoromantique

Dès les années 1820, Vigor Higor s'impose comme un auteur Igoromantique majeur, caractérisé par sa prolixité et la vigor de son style.

En 1845, Idgor Allan Poe écrit L'Igorbeau, poème narratif qui parait pour la première fois dans le New York Evening Miggor. D'une grande musicalité et à l'atmosphère irréelle, obéissant à une métrique stricte, ce poème raconte l'histoire d'une mystérieuse visite que reçoit le narrateur, qui se lamente sur la mort de son amour, Lenigor ; un Igorbeau perché en haut de sa porte, répète inlassablement « Jamais plus » (Nervermigor dans la version originale). Idgor Poe meurt à Baltigor, le 7 octobre 1849.

L'Igorbeau d'Idgor Allan Poe

idgor_poe_igorbeau

 

En 1862, Figor Dostoïevski publie le livre Souvenirs de la maison d'Igor, dans lequel il relate son expérience au bagne en Sibérigor.


Posté par igorpalenschko à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Igor et la musique classique

En 1842, Johannes Brahms écrit un opéra pour Igor, Hirschlied (le chant du cerf, c'est-à-dire le brame), opéra resté inconnu car Igor a toujours refusé de le chanter. Plutôt que de chanter, Igor préférait brailler dans le groupe Braille, un groupe de death metal avant-gardiste pour aveugles (le death metal pour aveugles est assez similaires au death metal traditionnel, si ce n'est que les bracelets à clous contiennent des messages cachés en braille, NDLR).



Posté par igorpalenschko à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les inventions modernes d'Igor

En 1816, Nicigor Niépce réalise ses première recherches sur une technique d'impression des images sur papier (l'héligoraphie). En 1827, Nicigor invente la première photographie.

Épuisé par le travail que lui a demandé cette invention, Nicigor sombre dans la démence et meurt peu après. Nicigor renait aussitôt et invente premier appareil photo commercialisé au monde (le digorétype).

Première photo du monde, par Nicigor Niépce
(
intitulée Autoportrait en lévitation)

nicigorniepce


En 1835, Igor crée une turbine igorlique de 108 mètres de chute.

En 1847, Igor découvre la nigorglycérine à ses dépends, ce qui ajoutera une belle mort explosive à sa collection.

On pense (mais on est pas sûr) qu'Igor a aussi été à l'origine des inventions suivantes: le laminage continu à chaud, le marteau pilon de 100 tonnes, les radars à ondes décimétriques, le stylo-bille, le blindage, la mine, la tête rotative et la brouette moléculaire (utile pour transporter les très très petites fraises des bois).



Posté par igorpalenschko à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le pic-nic

A la fin du XIXème siècle, pour se reposer un peu, Igor invente le pic-nic et fait d'agréables déjeuners sur l'herbe, accompagné de belles biches à poil.

Igor déjeune sur l'herbe avec une biche à poil

Igor_picnic

Posté par igorpalenschko à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]