Au cours d'une de ses nombreuses morts en pleine période frigorifique, Igor découvre la rigor mortis ou rigidité cadavérique (enraidissement progressif qui apparait après la mort, à cause du froid bien sûr, mais aussi et surtout à cause de la sédentarité prononcée que cet état implique).

Peu après, Igor invente la crigornisation procédé de conservation à très basse température d'animaux dont la subsistance ne peut plus être médicalement assurée, dans l'espoir de pouvoir les ressusciter ultérieurement.

Last but not least, quand la période frigorifique touche à sa fin, Igor continue son ascension dans le business des produits dérivés de la mort et invente les produits biodigordables (décomposition naturelle des matières igorganiques), parce que ça commence à être un peu le bordel à la surface de la terre à cause de tous ces cadavres qui l'emcombrent depuis quelques millions d'années.